Gotroc, gestion de dépôt-vente : dépôt d'articles - Barème des prix de vente - Étiquettes codes-barres (2)

Test de fonctionnalité

Note : 3.3/5 (48 notes)

Nous allons voir aujourd'hui la manière dont un logiciel de gestion de dépôt-vente comme Gotroc gère les articles amenés en dépôt par la clientèle. Chaque dépôt d'articles fera l'objet d'une impression de contrat et d'étiquettes codes-barres. Nous verrons également que le prix de vente pourra être fixé automatiquement en fonction de seuils de prix et de marges. Les étiquettes codes-barres pourront être imprimées sur une imprimante spécialisée, de type Zebra, ce qui est important, car les dépôts-ventes impriment par définition de nombreuses étiquettes (à chaque dépôt d'un client).

En pratique, comment se passe le dépôt d'un objet ?

Il faut déjà créer la fiche du client, avec ses coordonnées et son numéro de pièce d'identité, obligatoire pour le livre de police. Ensuite, on indique l'origine du dépôt : dépôt classique, achat à un particulier (sans récupération de T.V.A), achat neuf (avec récupération de T.V.A.).

Puis on enregistre l'objet du dépôt lui-même. Plusieurs caractéristiques peuvent être indiquées pour définir le dépôt. Par exemple, une case à cocher "Rabais" permet de signaler que le prix de l'article va être soumis à une érosion régulière, selon des paramètres prédéfinis.

Une autre case à cocher, "Publication Web", fera que cet objet pourra être ensuite exporté vers un site web marchand. Une famille d'articles peut être sélectionnée (vêtements, objets, etc.) à des fins statistiques, et bien sûr le descriptif de l'objet, ainsi que le prix d'achat TTC qui sera versé au déposant une fois l'article vendu, et éventuellement le prix de vente (ce dernier étant souvent calculé automatiquement).

Fiche d'un dépôt d'article dans Gotroc

La saisie de ces informations est rapide, il n'y a pas de notion d'articles comme dans un logiciel de caisse standard, puisqu'un seul déposant peut amener de nombreux nouveaux articles à vendre. Il faut alors pouvoir les saisir rapidement, ce qui est le cas avec Gotroc.

Prédéfinir certains noms d'articles (noms de jeux vidéos, "jean", "chemise", etc.) n'aurait-il pas été pratique dans certains cas ?

Nous l'avions testé, mais en pratique, ce n'est pas adapté. De plus, si le déposant apporte plusieurs objets similaires, un bouton "Copie" permet de reprendre facilement les caractéristiques d'un article venant d'être saisi.

Comment le prix de vente est-il calculé ?

Si le prix de vente n'est pas saisi manuellement, il est possible d'appliquer un ratio automatique, à base de tranches. Par exemple, on pourra indiquer qu'en dessous de 30 euros, une marge de 50 % sera appliquée, entre 30 et 50 euros : une marge de 40 %, entre 50 et 100 euros : une marge de 35 %, etc.

Contrat de dépôt

Comment les articles déposés sont-ils ensuite identifiés en caisse au moment où ils sont vendus ?

Au moment du dépôt, Gotroc imprime un contrat de dépôt, mais aussi les étiquettes codes-barres qui correspondent aux articles déposés. Ces étiquettes peuvent être imprimées avec une imprimante bureautique standard ou une imprimante spécialisée, de type Zebra.

Les dépôts-ventes imprimant beaucoup d'étiquettes, il est vraiment conseillé d'utiliser une imprimante spécialisée.

Le règlement et les conditions générales de vente des contrats peuvent être saisis dans Gotroc grâce à un petit traitement de texte interne.





Nos tests de logiciels de caisse sont réalisés sur un terminal point de vente tactile Posligne Odyssé II,
avec une imprimante-ticket Posligne ODP200, matériels de caisse de référence pour notre magazine.



Voir la fiche de ce logiciel de caisse Comment les autres logiciels gèrent ces fonctions
Besoin d'aide

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant