Gotroc, gestion de dépôt-vente : Vente - Remise en caisse - Reprise et échange d'un article - Livre de police - Clôture de caisse

Test de fonctionnalité

Note : 3/5 (69 notes)

 

Dans cette dernière partie de l'interview de François Sion, concepteur du logiciel de gestion de dépôt-vente Gotroc, nous allons voir comment la vente d'un article en dépôt-vente est gérée. Nous parlerons également des remises en caisse, de la gestion des reprises et des échanges d'articles (compliquée en dépôt-vente, puisqu'il faut pouvoir justifier auprès du déposant l'historique des mouvements de son article), et du livre de police, spécifique aux dépôts-ventes. .

Comment un article est-il vendu ?

Dans la fiche de vente, vous retrouvez en haut à gauche de l'écran la liste des articles en dépôt. Vous pouvez alors en sélectionner un ou plusieurs pour les ajouter au ticket de vente. Bien sûr, vous pouvez également directement les scanner avec une douchette code-barres.

Dans la fenêtre en haut à droite de l'écran, vous pouvez aussi sélectionner l'acheteur dans la liste des clients (un filtre permet de retrouver facilement un client par son nom), ou créer une nouvelle fiche d'acheteur. Légalement, c'est assez important de pouvoir identifier le nom de l'acheteur d'un article mis en dépôt-vente.

Une fiche de vente dans Gotroc


Des remises peuvent-elles être effectuées ?

Oui, des cases "remise -1%" et "remise +1%" permettent de régler rapidement et précisément le taux de remise à appliquer. Il est à noter que c'est bien sûr le dépôt-vente qui prend en charge le coût de la remise ; quel que soit le prix final, le déposant touchera en effet toujours le prix convenu initialement.

Gestion des reprises d'articles dans le logiciel de dépôt-vente Gotroc

Des droits d'accès sont-ils gérés pour que certains vendeurs ne puissent pas appliquer de remise ?

Non, en pratique, les droits d'accès sont peu utilisés et ne font finalement qu'alourdir et compliquer l'ergonomie du logiciel. D'autant, que le gérant peut toujours voir dans les journaux ce qui a été fait par ses vendeurs.

Une fois les articles vendus saisis ou scannés, il n'y a plus qu'à sélectionner le type de règlement, et à choisir une impression sous forme de ticket de caisse ou facture. La facture étant généralement préférée, les traces écrites étant souvent nécessaires et importantes dans un dépôt-vente.

Un article peut-il être repris ou échangé ?

Oui, un module permet de gérer les reprises d'articles. C'est toujours plus lourd à gérer dans un dépôt-vente que dans un commerce traditionnel, parce qu'il faut pouvoir justifier au déposant de l'article, de l'historique de vente, de reprise, etc.

Si un client ramène un article en indiquant qu'il fonctionne mal (par exemple un moulin à café), une procédure est prévue pour rendre ce produit à son déposant.

Livre de police dans un dépôt-vente

Le livre de police est-il facilement géré ?

Oui, d'un clic, l'utilisateur choisir la période à prendre en compte, et le livre de police est automatiquement imprimé. En cas de contrôle, le commerçant pourra donc fournir un livre de police complet. Ceci dit, les contrôles ont surtout lieu dans le milieu des antiquaires, très rarement dans les autres types de vente.

Comment fonctionne la clôture de caisse ?

Comme dans un logiciel de caisse traditionnel. La clôture doit être faite tous les soirs si on veut que les montants en caisse soient bien mis à jour.



Nos tests de logiciels de caisse sont réalisés sur un terminal point de vente tactile Posligne Odyssé II,
avec une imprimante-ticket Posligne ODP200, matériels de caisse de référence pour notre magazine.



ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant