KinHelios TPV * : les fonctions de caisse (3)

Test de fonctionnalité

Note : 3/5 (23 notes)

Pour cette dernière partie du test du logiciel de caisse KinHelios TPV, nous abordons les opérations de vente en caisse. Le logiciel de gestion de boutique KinHelios TPV dispose des fonctions traditionnelles de ce type de logiciel, y compris la fonctionnalité "tickets en attente" qui permet de mettre des ventes de côté pour prendre un nouveau client. Le logiciel de caisse KinHelios TPV gère la plupart des périphériques de caisse, de l'imprimante-ticket à l'afficheur client, en passant par le tiroir-caisse et l'imprimante-chèque.

ticket de caisse

La vente en caisse

On arrive à la partie la plus importante pour ce type de logiciel. En caisse, vous pouvez sélectionner un client, en créer un rapidement, ou faire une "vente libre". Vous pouvez choisir également le vendeur qui réalise l'opération. Chaque article est sélectionné par douchette code-barre, une saisie manuelle de la référence ou du code-barre, ou en effectuant une recherche sur l'écran. Ensuite vous pouvez sélectionner une taille, la quantité, une remise et modifier le prix unitaire si besoin. L'opération est un peu longue.

Le logiciel gère également les tickets en attente, c'est à dire que vous pouvez mettre une vente en attente si un client est un peu long, faire une nouvelle vente, puis reprendre la vente que vous avez mise de côté. Les avoirs et reprises de marchandises sont également pris en compte.
Les règlements effectués apparaissent dans la même liste que les articles, c'est un peu curieux mais on prend vite l'habitude.

Une fois la vente payée (tout type de paiement est géré) et validée, et selon votre équipement, un ticket de caisse peut être imprimé sur une imprimante spécialisée et le chèque éventuellement imprimé par la même imprimante. L'éditeur annonce que le logiciel peut être utilisé avec un écran tactile. Disons qu'en caisse, on peut effectivement utiliser un écran tactile mais ce n'est pas à proprement parler un logiciel spécialement conçu pour écran tactile.

Les récapitulatifs de caisse peuvent être imprimés. Les tickets de caisse peuvent être encore modifiés tant que la clôture définitive n'est pas faite.

Kinhelios

En conclusion, je dirai qu'il faut télécharger le logiciel et l'essayer !
Dans ce type de logiciels, les besoins sont très variables. C'est donc à vous de bien vérifier avant l'achat que toutes les fonctions que vous pensez indispensables sont bien présentes et que l'ergonomie du logiciel vous convient. Ce produit est de conception "classique" et la réactivité de l'interface est moyenne. Si vous comptez gérer beaucoup d'articles, nous vous conseillons de voir avec l'éditeur si cela ne pose pas problème. Il est dommage également que les messages d'alerte 4D n'aient pas été remplacés par des messages plus clairs. Malgré tout, KinHelios TPV est relativement complet et sait gérer le matériel de caisse. Il intègre aussi les grilles de taille, un fichier clients, les avoirs et retour de marchandise ainsi que les réservations. Il mérite donc votre attention ! surtout qu'une version de démonstration (malheureusement sans base d'exemple) et le manuel sont disponibles gracieusement au téléchargement.





Nos tests de logiciels de caisse sont réalisés sur un terminal point de vente tactile Posligne Odyssé II,
avec une imprimante-ticket Posligne ODP200, matériels de caisse de référence pour notre magazine.



ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant