Gotroc, logiciel de caisse et de gestion de dépôt-vente

Test de fonctionnalité

Note : 3.1/5 (91 notes)

 

Nous recevons aujourd'hui François Sion, concepteur du logiciel Gotroc. Ce logiciel a été spécialement développé pour les magasins de dépôt-vente. Comme nous le verrons dans cette première partie de l'interview, un dépôt-vente a de nombreuses particularités qui ne sont pas toujours faciles à gérer avec un logiciel de caisse traditionnel. Outre la T.V.A. qui se calcule différemment et une police obligatoire à tenir, une particularité importante est que chaque article est unique et disponible qu'en un exemplaire.

Quelle est la spécificité d'un logiciel de dépôt-vente ?

Contrairement à un logiciel de caisse traditionnel, chaque article d'un logiciel de dépôt-vente est un cas d'espèce, le calcul de la TVA est aussi complètement différent dans un dépôt-vente.

Dans un dépôt-vente, vous devez aussi pouvoir enregistrer des vêtements extrêmement rapidement. Parfois, vous pouvez avoir une personne qui vous amène 50 vêtements différents à mettre en dépôt. Vous ne pouvez pas bien sûr passer une minute à créer chaque nouvel article dans l'ordinateur, comme avec un logiciel de caisse classique.

Un logiciel spécialisé comme Gotroc permet d'enregistrer très rapidement les nouveaux dépôts.

Au moment de la vente, on retrouve la même problématique, chaque article est complètement différent puisqu'il est unique. Dans un magasin traditionnel, chaque référence est disponible en X exemplaires, alors que dans un dépôt-vente, chaque référence vendue est unique, il faut donc pouvoir tenir compte de cette problématique lors de la vente.

Fiche client de Gotroc

Quelles sont les autres particularités d'un dépôt-vente ?

Il faut que le commerçant tienne à jour une police avec l'identification de chaque déposant. Gotroc gère la police du dépôt-vente.

Il faut aussi que le dépôt-vente puisse gérer l'érosion du prix d'un article. Un dépôt-vente n'est pas un dépotoir ! il faut donc gérer la rotation des articles. Si un article est toujours invendu au bout d'un certain laps de temps, il faut que le déposant vienne le rechercher.

Concernant l'érosion du prix elle-même, comment cela fonctionne-t-il ?

La gestion de l'érosion du prix concerne uniquement les grosses pièces, pas par exemple les vêtements, ce serait trop lourd à gérer pour le dépôt-vente.

Pour les produits dont on veut gérer l'érosion du prix de vente, le principe consiste à ce que le prix décroit à intervalles réguliers. À un certain seuil, si l'article n'est toujours pas vendu, il est considéré comme invendable et le déposant doit alors revenir le chercher.

Menu général du logiciel de dépôt-vente Gotroc

Que se passe-t-il si le déposant ne vient pas rechercher son produit ?

Soit le dépôt-vent se l'approprie, et il peut alors le vendre au prix et aux conditions qu'il veut, soit il est détruit.

Pouvez-vous nous donner un exemple de dépôt-vente que vous avez équipé avec Gotroc ?

Nous avons eu un gros marché avec les magasins Intersport, qui ont repris le principe de Decathlon. C'est-à-dire que deux fois par an (pour les affaires d'hiver et pour les affaires d'été), Intersport permet à ses clients de rapporter des affaires de sport, ces dernières sont alors vendues à prix coûtant, et le déposant est payé en bons d'achat. Intersport ne fait aucun profit sur ces opérations de dépôt-vente, mais se rattrape sur les bons d'achat.

Comment avez-vous équipé chaque magasin Intersport ?

Il y a chaque fois un poste pour réceptionner et évaluer la marchandise, un poste pour la vente, et un poste pour l'encaissement, le tout en réseau bien sûr.



Nos tests de logiciels de caisse sont réalisés sur un terminal point de vente tactile Posligne Odyssé II,
avec une imprimante-ticket Posligne ODP200, matériels de caisse de référence pour notre magazine.



ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant