Rannou-Métivier : Communication entre le Siège et les points de vente (22)

Test de fonctionnalité

Note : 2.3/5 (43 notes)

Lionel Bertrand, directeur de la maison Rannou-Métivier (chocolatier, biscuitier, confiseur) nous explique aujourd'hui que le point le plus sensible d'une solution de gestion multimagasins est la remontée des informations des points de vente vers le siège. La solution de gestion qu'il a choisie, XL Pos, utilise une méthode simple et peu onéreuse, basée sur un site FTP.

Nous avons vu que vous avez choisi l'éditeur XL Soft pour ses méthodes avant-vente. Avec le recul, et maintenant que vous utilisez quotidiennement le logiciel de caisse XL Pos, êtes-vous satisfait de votre choix ?

Oui, je sais que j'ai choisi le bon partenaire. Pour être franc, je pense qu'au final, les produits des différents éditeurs étaient probablement équivalents, mais je suis sûr que l'entreprise que nous avons maintenant en face de nous correspond parfaitement à notre façon de fonctionner. C'est vraiment le point le plus important.

Comme vous gérez plusieurs points de vente, que vous produisez vous-même vos produits, et que vous avez également un site de commerce en ligne (internet), la gestion de votre entreprise n'est pas des plus simples, quelle est la partie la plus sensible de votre système de gestion ?

La liaison entre les caisses des magasins et le central. La solution XL Pos nous a plu aussi justement par la simplicité avec laquelle elle gère les postes de caisse. Les caisses sont pratiquement toutes identiques et chacune peut être installée rapidement, c'est-à-dire que si j'amène un PC aujourd'hui, je peux réinstaller une nouvelle caisse moi-même en cinq minutes, avec une simple clé USB.

écran de caisse de XL Pos

Cet aspect de facilité de fonctionnement est important, car il nous permet de nous passer de la maintenance de l'éditeur dans la plupart des cas.

Vos magasins sont-ils équipés d'écrans tactiles ?

Non, nous avons diminué notre investissement en ne prenant pas d'écran tactile, ni de douchette code-barres d'ailleurs, la lecture code-barres n'étant pas toujours la plus judicieuse pour nous, étant donné que nous commercialisons des produits artisanaux.

En matériels de caisse, nous avons uniquement des imprimantes-tickets.

Comment les articles sont-ils alors saisis en caisse ?

Grâce à des codes, tout simplement. Les produits ne sont généralement pas étiquetés, les vendeurs connaissant leurs codes, ceux-ci étant codés de manière logique et mnémotechnique.

rannou-métivier

Techniquement, comment les boutiques sont-elles reliées au siège ?

De manière très simple : avec un envoi de données vers le siège à la clôture des caisses, et un envoi de données dans l'autre sens, vers les magasins, le matin, avant l'ouverture. Tout ceci, par l'intermédiaire d'un site FTP.

C'est une solution simple qui nous convient par sa souplesse et son coût abordable. Avec les solutions que me proposaient Sage et Cegid, je devais obligatoirement installer un réseau VPN entre le siège et les boutiques, ce qui est lourd et cher, notamment parce qu'il nous aurait fallu une IP fixe pour chaque point de vente, ainsi que des protections internet importantes dans chaque magasin.

Avec la solution de XL Soft, nous avons uniquement besoin d'une protection internet importante au siège, les postes des points de vente pouvant se contenter de protections mineures.





Nos tests de logiciels de caisse sont réalisés sur un terminal point de vente tactile Posligne Odyssé II,
avec une imprimante-ticket Posligne ODP200, matériels de caisse de référence pour notre magazine.



ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant