XL-Pos * 8.1 : Calcul des quantités à réapprovisionner dans le cadre d'un projet de réassort (28)

Test de fonctionnalité

Note : 2.5/5 (73 notes)

 

L'originalité du projet de réassort d'XL Pos est qu'il est global. On pourra ainsi préparer à l'avance une campagne de commandes fournisseurs (par exemple pour la période de Noël) à partir d'une sélection d'articles et/ou une sélection de fournisseurs et/ou une sélection de magasins (pour une chaine de magasins par exemple). Les quantités à réapprovisionner pourront être proposées par le logiciel, à partir des seuils de stock mini/maxi, ou même à partir de l'étude des quantités vendues sur une période de ventes précédente (par exemple, la période de Noël de l'année dernière).

Dans les parties précédentes de cet article, nous avons pu voir qu'un projet de réassort d'XL Pos pouvait se baser sur une sélection d'articles et/ou une sélection de fournisseurs et/ou une sélection de magasins.

Comme chacune de ces sélections peut être affinée de manière très précise, grâce à des filtres multicritères puissants et mémorisables, le projet de réassort pourra être construit selon les besoins précis du commerçant.

xl pos : le paramétrage du projet de réassort

Maintenant que nous avons de quelle manière un projet de réassort pouvait être construit, nous allons voir aujourd'hui comment les quantités à réapprovisionner peuvent être calculées.

Plusieurs méthodes sont proposées.

La première permet de calculer les quantités à réapprovisionner en fonction d'une période de vente passée. Par exemple, si vous préparez un réassort de vente pour les fêtes de Noël, vous pouvez demander au logiciel d'évaluer les ventes qui ont été faites, pour les articles sélectionnés, sur la période du 1er au 24 décembre de l'année précédente.

Ensuite, le logiciel proposera automatiquement un réapprovisionnement correspondant aux ventes des articles sélectionnés sur cette période, c'est ce que l'on appelle un "réapprovisionnement 1 pour 1". Pour reprendre notre exemple, si 20 exemplaires d'un article X ont été vendus à Noël de l'année dernière, le logiciel proposera d'en commander également 20 cette année.

Il est à noter que ce calcul de quantités à réapprovisionner peut prendre en compte, - ou non -, les ventes effectuées à partir des : tickets de caisse et/ou factures et/ou rétrocessions (trois cases à cocher ou à décocher).

Les méthodes de calcul des quantités à réapprovisionner

Une deuxième possibilité est de demander un réapprovisionnement en fonction des stocks mini/maxi. Dans ce cas, et pour la sélection d'articles, de fournisseurs, et de magasins demandée, le logiciel demandera à réapprovisionner tous les articles dont le stock réel actuel est inférieur au seuil "stock mini" indiqué dans chaque fiche article.

La quantité à réapprovisionner proposée sera égale à : seuil "stock maxi" indiqué dans la fiche article moins le stock réel. Par exemple, si l'on a indiqué dans la fiche article d'un pack de bouteilles d'Evian : stock mini = 5, stock maxi = 15, et que l'on a un stock réel actuel de 3, le logiciel proposera d'en recommander 12 (15-3).

Que ce soit avec la première ou la deuxième solution de réapprovisionnement, il sera aussi possible de cocher l'option "ne retenir que les articles à réapprovisionner".

Avec cette option, le projet de réassort ne contiendra que les articles qui sont à réapprovisionner, alors que dans le cas contraire, le logiciel affichera également les articles dont le réapprovisionnement n'est, a priori, pas nécessaire, ce qui permettra à l'utilisateur d'effectuer lui-même la pertinence de ce non-réapprovisionnement.

Par exemple, si les articles sélectionnés dans le projet sont au nombre de 500, mais qu'il n'y a au final que 200 articles à réapprovisionner (selon le mode de calcul choisi), l'option que l'on vient de voir fera que ces seuls 200 articles seront intégrés au projet de réassort, alors que dans le cas contraire, la totalité des 500 articles sera intégrée au projet de réassort, que le logiciel ait calculé ou non des quantités à réapprovisionner.



Nos tests de logiciels de caisse sont réalisés sur un terminal point de vente tactile Posligne Odyssé II,
avec une imprimante-ticket Posligne ODP200, matériels de caisse de référence pour notre magazine.



ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant